La tôles Tropicale Ondulit

LA TOLE TROPICALE POUR UNE REUNION DURABLE

Dans l’Habitat individuel et collectif, les toitures métalliques doivent pouvoir apporter des réponses aux besoins légitimes des utilisateurs. Les questions généralement soulevées, concernent la limitation du bruit sous la pluie, la protection face à la condensation, les formes et couleurs, la résistance à l’oxydation marine et les garanties, la recherche du confort thermique face au rayonnement solaire.

  • Le bruit sous la pluie :
  • Les tôles classiques en aluminium ou en acier prélaqué, sans protection ou isolation rapportée, produisent un son communément appelé « peau de tambour » qui peut se vérifier sous combles ou sous varangues. La tôle tropicale intègre une protection qui neutralise l’impact des gouttes de pluie.
  • Le phénomène de condensation :
  • A la Réunion, l’humidité extérieure est importante mais il peut s’avérer utile de considérer celle à l’ intérieur de la construction.
  • En effet, de par les variations de température, les éléments métalliques peuvent produire de l’humidité à l’intérieur des combles, il conviendra donc de prévoir un système régulateur de condensation en sous-face des tôles ou de faire réaliser une toiture double peau en œuvre. On appelle système régulateur de condensation, une protection appliquée en sous-face des tôles pouvant absorber en moyenne de 100 à 300 gr / m² d’humidité, une ventilation continue devra être réalisée. Ce cas est celui de toitures en combles perdus avec isolant et pare-vapeur mis en œuvre sur un faux-plafond. Un autre technique, appelée double peau sur chantier, consiste à prévoir une tôle, une épaisseur d’isolant à déterminer, et un support d’isolant. Il faudra veiller à assurer une continuité de l’isolant au droit des contacts avec tout élément métallique.

La tôle tropicale pouvant intégrer un régulateur absorbant 500 gr/m² d’humidité et a été mise en œuvre à la Réunion selon la technique double peau et simple peau.

La pluie tombe en abondance sur toute l’Ile, alors que la condensation se constate notamment dans les Hauts. Ces points concernent l’environnement de la construction mais il faut laisser également place au cadre de vie et à son intégration environnementale telle que les aspects esthétiques.

La tôle tropicale est utilisée depuis plus de 14 ans à la Réunion et dans tous les Dom-Tom depuis 30 ans.

La durée de vie escomptable de la tôle tropicale, est estimée, au sein du Guide des matériaux performants pour la construction à la Réunion à 25 ans sans entretien. la tôle est classée Pare feu M1 par le CSTB

LA TOLE TROPICALE POUR UNE REUNION DURABLE

Dans l’Habitat individuel et collectif, les toitures métalliques doivent pouvoir apporter des réponses aux besoins légitimes des utilisateurs. Les questions généralement soulevées, concernent la limitation du bruit sous la pluie, la protection face à la condensation, les formes et couleurs, la résistance à l’oxydation marine et les garanties, la recherche du confort thermique face au rayonnement solaire ou la production d’énergie par un système photovoltaïque.

° Le bruit sous la pluie :

Les tôles classiques en aluminium ou en acier prélaqué, sans protection ou isolation rapportée, produisent un son communément appelé « peau de tambour » qui peut se vérifier sous combles ou sous varangues.

La tôle tropicale intègre une protection qui neutralise l’impact des gouttes de pluie.

A la Réunion, l’humidité extérieure est importante mais il peut s’avérer utile de considérer celle à l’ intérieur de la construction.

° Le phénomène de condensation :

En effet, de par les variations de température, les éléments métalliques peuvent produire de l’humidité à l’intérieur des combles, il conviendra donc de prévoir un système régulateur de condensation en sous-face des tôles ou de faire réaliser une toiture double peau en œuvre.

On appelle système régulateur de condensation, une protection appliquée en sous-face des tôles pouvant absorber en moyenne de 100 à 300 gr / m² d’humidité, une ventilation continue devra être réalisée. Ce cas est celui de toitures en combles perdus avec isolant et pare-vapeur mis en œuvre sur un faux-plafond.

Un autre technique, appelée double peau sur chantier, consiste à prévoir une tôle, une épaisseur d’isolant à déterminer, et un support d’isolant. Il faudra veiller à assurer une continuité de l’isolant au droit des contacts avec tout élément métallique.

La tôle tropicale peut intégrer un régulateur absorbant 500 gr/m² d’humidité et a été

mise en œuvre à la Réunion selon la technique double peau et simple peau.

La pluie tombe en abondance sur toute l’Ile, alors que la condensation se constate notamment dans les Hauts. Ces points concernent l’environnement de la construction mais il faut laisser également place au cadre de vie et à son intégration environnementale telle que les aspects esthétiques.

Les commentaires sont fermés.