Isolation thermique

La recherche du confort thermique : Le choix de la couleur peut jouer un rôle dans l’absorption et la transmission dans les combles de la chaleur du rayonnement solaire. Les coloris sombres sont sensibles aux UV et peuvent s’éclaircir dans le temps. Il conviendra donc d’opter pour des coloris clairs. Il est possible d’étudier d’autres solutions plus économiques que le recours à des systèmes de climatisation, telles que l’isolation ou la ventilation. Les toitures métalliques absorbent la chaleur solaire, et transmettent vers les combles non seulement l’énergie absorbée mais aussi la part d’énergie produite par leur propre point de réchauffement de matière métallique. (A titre d’illustration, il suffit de penser, sans l’expérimenter, à la chaleur sous soleil d’un capot de voiture). Concrètement, si aucune isolation ou ventilation n’est prévue, la température minimum sous combles dépasse de 10 degrés celle extérieure. Le principe d’une isolation sous toiture métallique crée une barrière au rayonnement solaire mais représente un coût à considérer alors que la principe de la ventilation régule l’échange des flux à moindre frais. Si la ventilation est bien étudiée, la température de l’air est sensiblement la même tant à l’extérieur qu’à l’ intérieur. L’efficacité de l’isolation thermique d’une couverture métallique est donc due exclusivement à l’écran qu’elle représente contre l’ irradiation ou le rayonnement interne. De façon générale, il n’existe aucun essai standardisé pour définir la sensation physiologique du confort thermique, autrement dit du sentiment de fraîcheur lorsque l’on passe du soleil à l’ombre, comme par exemple sous un parasol. La température atmosphérique reste équivalente, mais l’on ne ressent plus la chaleur induite par les rayons solaires. l’Avantage Thermique Ondulit La tôle tropicale s’associe au principe de ventilation. Les utilisateurs et partenaires réunionnais de la construction ont constaté que la température sous combles est comparable à celle extérieure à la construction.

La recherche du confort thermique :

Le choix de la couleur peut jouer un rôle dans l’absorption et la transmission dans les combles de la chaleur du rayonnement solaire. Les coloris sombres sont sensibles aux UV et peuvent s’éclaircir dans le temps. Il conviendra donc d’ opter pour des coloris clairs.

Il est possible d’étudier d’autres solutions plus économiques que le recours à des systèmes de climatisation, telles que l’isolation ou la ventilation.

Les toitures métalliques absorbent la chaleur solaire, et transmettent vers les combles non seulement l’énergie absorbée mais aussi la part d’énergie produite par leur propre point de réchauffement de matière métallique. (A titre d’illustration, il suffit de penser, sans l’expérimenter, à la chaleur sous soleil d’un capot de voiture).

Concrètement, si aucune isolation ou ventilation n’est prévue, la température minimum sous combles dépasse de 10 degrés celle extérieure.

Le principe d’une isolation sous toiture métallique crée une barrière au rayonnement solaire mais représente un coût à considérer alors que la principe de la ventilation régule l’échange des flux à moindre frais.

Si la ventilation est bien étudiée, la température de l’air est sensiblement la même tant à l’extérieur qu’ à l’ intérieur.

L’efficacité de l’isolation thermique d’une couverture métallique est donc due exclusivement à l’écran qu’ elle représente contre l’ irradiation ou le rayonnement interne.

De façon générale, il n’existe aucun essai standardisé pour définir la sensation physiologique du confort thermique, autrement dit du sentiment de fraîcheur lorsque l’on passe du soleil à l’ombre, comme par exemple sous un parasol. La température atmosphérique reste équivalente, mais l’on ne ressent plus la chaleur induite par les rayons solaires

La tôle tropicale s’associe au principe de ventilation. Les utilisateurs et partenaires réunionnais de la construction ont constaté que la température sous combles est comparable à celle extérieure à la construction.

Les commentaires sont fermés.